Un papillon d'hiver, ça n'existe pas, ça n'existe pas !

Et pourtant...

 

Un petit garçon qui ressemblait depuis longtemps à une grande personne,

Marchait dans la rue, la rue dans Paris, Paris en France et la France sur la Terre.

C'est sûr c'était hier, hier d'un jour de janvier, janvier un mois dans l'hiver.

Dans la rue de l'hiver de Paris sur la Terre il y avait du soleil, du Soleil de l'Univers et le petit garçon .

Le petit garçon qui pensait à son amie qui lui avait envoyé du soleil dans sa lettre le matin du jour d'hier.

 

Et sa pensée volait tout juste devant lui, devant ses yeux du visage de petit garçon... ... avec un papillon... ... un papillon ? un papillon d'hiver ?

 

Ils se partageaient tous les deux l'air du soleil de la rue de Paris.

La pensée s'échappa entre les grilles d'un jardin de la rue, le papillon en volant est resté.

Il a volé trois coups d'ailes de papillon et s'est posé, sur la fenêtre, la fenêtre de la maison de Paris.

Il a collé ses ailes de papillon pour être aussi mince que deux rayons de soleil, qu'il a grignoté parce qu'il est papillon d'hiver.

 

Ils sont restés tous les deux face à face, le petit garçon de Paris et le papillon d'hiver.

Et puis il est parti parce que le papillon n'avait pas fini de manger, il attendait en secret la petite pensée qui était son amie à lui aussi.

 

Le petit garçon comme une grande personne a repris son chemin...

Il savait que la pensée reviendrait alors auprès du papillon, et que tous les deux s'envoleraient de l'hiver de la rue de Paris dans l'air plein de soleil, du Soleil de l'Univers...

 

Toute cette histoire est vraie, si vous n'y croyez pas en voici le secret pour le faire venir :

 

« Pensez très fort avec le coeur à une amie aussi fragile qu'un papillon même en hiver... »

 

 

 

 

Un très très grand merci chaleureux à Jean-Jacques pour cette merveilleuse histoire.

Vous pouvez vous aussi féliciter Jean-Jacques par un petit message que je lui transmettrai avec plaisir !